interview tant attendu

Aller en bas

interview tant attendu

Message  l€maraudeur le Jeu 14 Juin - 12:32

Chers admirateurs et, surtout, chères admiratrices,

Moi, Jack Maldosh, étoile scintillante au firmament de l’élite journalistique, ai, une fois de plus, accompli l’impossible.
Tout autre que moi se serait découragé devant l’immensité de la tâche, aurait renoncé devant sa difficulté ou, dépourvu des incroyables qualités tant physiques que mentales qui font ma force, aurait péri en chemin.
Moi seul pouvais réussir, moi seul ai réussi.
Vous en rêviez, Jack Maldosh l’a fait (non, âmes mesquines, ne me reprochez d’utiliser plusieurs fois les mêmes formules.)
Au péril de ma vie, pour le doux regard d’Emma et par amitié pour vous, lecteurs et lectrices, je me suis lancé, tel un prédateur des temps modernes, sur les traces de Natan et Shaé. Utilisant la moindre parcelle de ce que quiconque, moins modeste que moi, nommerait mon génie, j’ai, nuits et jours, pisté ces deux personnages mythiques.
J’ai affronté mille dangers, bravé gouffres et montagnes, combattu créatures de cauchemar et sirènes tentatrices, avançant sans répit, écrasant sans pitié ceux qui avaient l’outrecuidance de se placer au travers de ma route, et je les ai trouvés.
Je pourrais parler de la flamme admirative qui a dansé dans les yeux de Shaé lorsqu’elle a vu pour la première fois ma silhouette virile se découper sur le soleil couchant, comme je pourrais parler de l’envie résignée qui a marqué les traits de Natan lorsqu’il a perçu ma brillance, mais je n’en ferai rien. J’ai élevé l’humilité au niveau d’un principe de vie et je me contenterai de rapporter notre entrevue de la façon la plus neutre possible, m’effaçant comme je me suis toujours effacé devant mes sujets et pour mes lecteurs.
Vous désiriez plus que tout cette interview ?
La voici !

Jack Maldosh : Bonsoir, chers amis.
Natan : Bonsoir, Jack.
Jack Maldosh (avec un sourire surpris) : Vous me connaissez ?
Natan : Vous l’ignorez peut-être, mais je suis Mnésique et je connais donc toute votre… prose.
Jack Maldosh (qui bombe le torse) : et vous l’appréciez ?
Natan : Nous la comparons avec ce que Emma et Pierre, qui sont des amis, pensent de vous.
Jack Maldosh (un peu inquiet) : Et ?
Natan : Il est préférable que nous changions de sujet. Notre avis risquerait de vous heurter.
Jack Maldosh : Je comprends. Bien. Si je suis ici, c’est que…
Shaé : Moi, je vais donner mon avis.
Jack Maldosh (très inquiet) : Je vous écoute.
Shaé : Vous êtes un bouffon, doublé d’un incompétent.
Jack Maldosh : …
Natan (avec un sourire amusé) : Shaé n’a jamais été très diplomate.
Jack Maldosh : Je… je… je vois.
Natan : Mais que cela ne vous empêche de nous poser vos questions. Vous êtes ici pour nous interviewer, non ?
Jack Maldosh : Oui. Enfin… je crois. J’ai une question pour vous, Natan.
Natan : Je vous écoute.
Jack Maldosh : Vous êtes plutôt beau garçon, vous possédez des capacités intellectuelles et physiques incroyables, vous disposez d’une mémoire eidétique et il vous suffit de regarder pour apprendre. Ce cumul de qualités ne vous monte-t-il jamais à la tête ?
Natan : Non. Je ne pense pas que la prétention soit liée aux performances ou, avec d’autres mots, qu’être capable de prouesses vous pousse obligatoirement à l’arrogance, ni, d’ailleurs, qu’il faille être capable de prouesses pour se montrer arrogant. Pour preuve, j’ai fait très récemment la connaissance d’un journaliste d’une vanité inouïe. Une vanité à la juste mesure de sa médiocrité et de sa bêtise.
Jack Maldosh : Un journaliste ! Ciel ! Est-ce que je le connais ?
Natan (qui hausse les yeux au ciel) : Vous avez d’autres questions ?
Jack Maldosh : Oui. Vos lecteurs sont stupéfaits par la force de l’amour qui vous lie à Shaé. Est-un rôle ou éprouvez-vous réellement un tel sentiment ?
Natan : Je peux simplement vous dire que ce que Pierre écrit dans son livre est bien en deçà de la vérité et de ce que je ressens pour Shaé.
Jack Maldosh : Waouh ! Et moi qui croyais que l’amour absolu était réservé à Ewilan et Salim… Jolie surprise ! Et vous Shaé ?
Shaé : Et moi quoi ?
Jack Maldosh : Aimez-vous Natan aussi fort qu’il vous aime ?
Shaé : Pas envie d’en parler.
Jack Maldosh : Je comprends et le fait que je vous ai trouvés ensemble est en soi déjà une réponse. Il s’avère toutefois que vous ne supportez pas qu’il vous touche. Ce ne doit pas être pratique pour… Pourquoi grognez-vous ?
Natan : Vous devriez éviter de la provoquer.
Shaé (avec un sourire carnassier) : Ne t’inquiète pas, je n’ai pas prévu de me transformer aujourd’hui. Même pour le plaisir de mettre monsieur Maldosh en charpie.
Jack Maldosh (qui comprend enfin) : Prévu de vous… transformer ? Qu’est-ce que…Vous vous transformez pour de bon ? Je veux dire… en panthère ?
Shaé : Évidemment puisque je suis une Métamorphe.
Jack Maldosh : Attendez ! Natan se dit Mnésique, vous Métamorphe. Vous n’allez quand même pas essayer de me faire croire que ces histoires de Familles sont vraies ?
Natan : Les Familles existent, Jack. Vous devriez le savoir puisque vous avez évoqué mes origines cogistes, mnésiques et scholiastes.
Shaé : Trois origines pour moi aussi, mais différentes.
Jack Maldosh (effondré) : Les Familles existent ? Pierre n’invente donc pas ses histoires ?
Shaé : Non. Il les raconte.
Jack Maldosh : Mais où va-t-il chercher son imagina… ses renseignements ?
Natan : Il a des relations très… étroites avec les sept Familles. Vous pourriez enquêter là-dessus, ce serait un joli scoop, mais vu que la dernière fois que vous avez tenté de l’espionner, vous vous êtes retrouvé dans les marais d’Ankaï…
Jack Maldosh (qui réfléchit un instant) : Vous avez raison, je vais m’abstenir. Puis-je poser une dernière question ?
Natan : Allez-y.
Jack Maldosh : Sans vouloir vous fâcher, Shaé, il m’a semblé… euh… il a semblé à de nombreux lecteurs qu’à la fin du Maître des Tempêtes, vous… enfin euh… Natan et vous aviez… enfin… euh…
Shaé (d’une voix étrangement douce) : Jack ?
Jack Maldosh : Oui ?
Shaé : Je vais vous confier quelque chose. Notez-le bien car je ne le répèterai pas. Je déteste parler de mes sentiments. Ce que j’éprouve pour Natan est incroyablement fort, plus fort que vous pouvez sans doute l’imaginer, et pourtant suffisamment discret pour qu’une bonne de finesse soit nécessaire si on veut le percevoir de l’extérieur. Je doute que vous y parveniez mais certains de nos lecteurs et lectrices ont ressenti cet amour. Que ceux-là fassent confiance à leur intuition. Ce qu’ils ont compris à la fin du Maître des Tempêtes est juste. Juste et essentiel pour notre avenir à tous.
Jack Maldosh : Si je ne m’abuse, voici une bien longue tirade pour une jeune fille comme vous.
Shaé : C’est exact et j’espère que vous en avez profité parce que vous ne m’entendrez plus.
Jack Maldosh : Vous êtes fâchée ?
Shaé : Non, vous repartez chez vous tandis que Natan et moi empruntons une autre route…
Jack Maldosh (qui se tourne vers Natan) : Mais…
Natan : Shaé a raison, Jack. Comme tant d’autres vous pensez que l’Autre est issu de l’imagination de Pierre mais il n’en est rien. Il existe bel et bien, et, à l’heure où je vous parle, sa puissance continue à croître. Shaé et moi devons nous en occuper.
Jack Maldosh : Mais…
Natan : Au-revoir, Jack.
Shaé : Non. Adieu, Jack !
avatar
l€maraudeur
Zeus
Zeus

Masculin
Nombre de messages : 278
Age : 24
Localisation : bah entre la vie et la mort
Date d'inscription : 11/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum